Zoom sur les boissons japonaises

Publié le : 03 août 20214 mins de lecture

Dans la culture japonaise, la consommation tient une place importante. La sélection des ingrédients utilisés, les modes de préparations et les diverses techniques sont tout un art. Les talents culinaires s’étendent même jusqu’aux boissons rafraîchissantes. Que ce soit du thé, de la bière ou de l’alcool, la saveur découle directement de l’héritage de plusieurs générations.

Entre le japon et le saké

D’une manière générale, le saké est une boisson nationale typique du japon. On l’obtient grâce à la fermentation du riz. En théorie, elle se compose de 80 % d’eau et de 20 % de riz. La qualité dépend de trois facteurs essentiels : le savoir-faire (waza), la qualité de l’eau (mizu) et enfin la qualité du riz (kome) d’où la formule « waza-mizu-kome ».

On distingue deux grandes classes de saké, le futsushu et le tokutei meishoku. Le plus consommé reste sans aucun doute le futsushu puisqu’il n’exige aucun taux de polissage du riz. Cette catégorie représente 75 % de la consommation de saké au Japon. De son côté, le tokutei meishoku fait partie des sakés premiums grâce aux différents critères requis pour atteindre un haut niveau de qualité. On peut citer 4 différents types : ginjo, honjozo, junmai et daiginjo.

Le thé japonais

Le thé est consommé quotidiennement au Japon. On le retrouve aussi bien dans le foyer que dans les restaurants à la place de la carafe d’eau. D’ailleurs, on le propose gratuitement et sans limite dans les établissements de restauration. On l’offre également aux invités lors des événements spéciaux. La plupart des Japonais détiennent une bouteille de thé à portée de main.

Le sencha est le thé le plus cultivé au japon. Ainsi, ce thé vert figure parmi les plus consommés. On le reconnaît par son goût amer et sa couleur très verte. On le sert chaud dans les restaurants, mais durant l’été, il peut parfaitement se boire froid. De son côté, le thé vert hojicha tient plutôt une couleur brunâtre. Grâce à son faible taux en caféine, il est possible de le consommer avant de dormir.

Les différents cocktails

Pour les amoureux de la cuisine, les éléments aromatiques et décoratifs s’additionnent aux boissons pour donner des cocktails. Bien évidemment, les Japonais possèdent leurs propres recettes. On peut citer le « Chu Hai » qui se réalise avec du shochu (une liqueur souvent à base de riz). Pour sa préparation, la quantité de jus de fruit et de shochu doit être égale. On retrouve aussi le « matcha hai » qui est un mélange de thé vert et de whisky japonais. En plus du citron et de l’eau gazeuse, on additionne du miel dans sa composition.

Plan du site